Dispositifs d'accompagnement Retour

Le PACEA 

 

Le PACEA (Parcours d'Accompagnement Contractualisé vers l'Emploi et l'Autonomie) constitue le nouveau cadre contractuel unique de l'accompagnement des jeunes, à ajuster et graduer en fonction de la situation et des besoins de chaque jeune. Il pourra mobiliser, avec une plus ou moins grande intensité, différentes modalités d'accompagnement (collectif, individuel, mise en situation professionnelle, ...), les outils de la politique de l'emploi et de la formation, ainsi que toute action de nature à lever les freins périphériques à l'emploi. La Garantie Jeunes, droit ouvert pour tous les jeunes NEET en situation de précarité qui respectent les engagements formalisés dans leur parcours contractualisé, est une modalité spécifique, la plus intensive du PACEA.

 

Le PACEA a démarré en 2017. En 2018, 682 jeunes ont signé un contrat PACEA avec la Mission Locale de l'Agenais, de l'Albret et du Confluent. 1 319 jeunes étaient présents sur le dispositif PACEA en 2018.

 

L'accompagnement consiste donc à organiser les actions nécessaires à la réalisation du projet. Il vise à lever les obstacles à l'embauche et à développer ou restaurer l'autonomie des jeunes.

 

Le PACEA est un parcours conclu avec l'État, élaboré avec le jeune et adapté à ses besoins identifiés lors d'un diagnostic approfondi. Les freins révélés par le diagnostic approfondi pourront être traités pendant le PACEA, qui est un accompagnement renforcé.

 

Le contrat d'engagements du PACEA est conclu pour une durée déterminée et peut être renouvelé dans la limite de 24 mois consécutifs. Toutefois, lorsque le bénéficiaire intègre en cours de parcours la Garantie Jeunes, le contrat d'engagements peut être prolongé jusqu'à la fin de celle-ci.

 

 

LES PHASES D'ACCOMPAGNEMENT :

 

Le PACEA est constitué de phases d'accompagnement successives qui peuvent s'enchaîner pour une durée maximale de 24 mois consécutifs. Elles sont au nombre de 4 :

 

 

Ces phases peuvent varier dans leur durée et leur intensité. Chaque phase fait l'objet d'objectifs définis avec le jeune et d'une évaluation à son terme, en vue de mesurer la progression du jeune vers l'accès à l'emploi et l'autonomie. Chaque phase d'accompagnement peut comporter :

 

 

Le service Médiation Logement

 

Depuis mars 2008, le service Médiation Logement accompagne des jeunes dans leur accès à l’autonomie au niveau du logement et dans les démarches administratives liées à la vie quotidienne. Cet accompagnement passe par des informations bien spécifiques. Vérifier, par exemple, la classe énergie d’un logement peut éviter d’avoir une facture de régularisation trop élevée, qui mettrait en péril le budget du jeune locataire.

 

La visite d’appartement avec la conseillère logement et des bailleurs privés facilite l’accès mais également permet d’être réactif en cas de problème et éviter que la situation ne se détériore. L’absence de démarches administratives telle que la déclaration des revenus peut être bloquante pour certains dossiers. La mise en place d’un partenariat avec le Centre des impôts permet ainsi de traiter rapidement des situations spécifiques.

 

Le service vise également à accompagner les jeunes dans l'ensemble de leurs démarches :

 

 

En 2018, 262 jeunes ont été reçus au sein du service Médiation Logement. La conseillère logement intervient également auprès des groupes Garantie Jeunes : 16 ateliers logement, via l’utilisation du jeu « KIJOULOU » et du « Guide futé du logement » ont ainsi été animés en 2018. L’objectif est de sensibiliser les jeunes à tous les aspects de la location : leurs droits et leurs devoirs, les aides possibles, le budget …

 

  

 

 

Le Point Relais Santé

 

Créé en 2010, le Point Relais Santé consiste en l'accompagnement des jeunes à la santé : ouverture des droits, accompagnement dans les soins, prévention, écoute, ... Il concerne les jeunes dont l'état de santé ou l'accès aux soins est un frein dans leur insertion professionnelle.

 

L'ouverture des droits à une couverture sociale est vérifiée par le conseiller. En cas de doute, la référente santé prend des informations auprès de la CPAM et procède à la régularisation de la situation : CMUaffiliationsecours exceptionnel et aide à la mutualisationaccès au médecin référent.

 

L'accompagnement aux soins se fait, dans un premier temps, avec le centre de bilan de santé qui permet l'orientation auprès des différentes disciplines médicales concernées. Selon la demande du jeune, les rendez-vous peuvent être pris depuis le Point Relais Santé, qui en fait le suivi si nécessaire. Sinon, tout jeune peut faire une demande d'accompagnement dans les soins selon son degré d'autonomie.

 

La prévention consiste à :

 

 

Le Point Relais Santé exerce une fonction d'écoute auprès des jeunes qui manifestent le besoin de parler avec, si nécessaire et voulu, une orientation vers une prise en charge thérapeutique.

 

Les actions de santé du Point Relais Santé sont prises en charge dans le cadre d'appels à projets (ARSMILDECA) et se déclinent dans la logique de ces projets. Actuellement, une partie importante de ces actions s'effectue au bénéfice des jeunes de la Garantie Jeunes sous forme d'ateliers santéd'ateliers de prévention de la toxicomaniede travaux sur un projet, de sorties sportives et d'ateliers cinéma.

 

 

Le Groupement de Créateurs

 

Mis en place par la Mission Locale de l’Agenais, de l’Albret et du Confluent depuis le 1er janvier 2018, le Groupement de Créateurs est un espace de libre expression accessible à tous, sans condition d’âge, pour entreprendre un projet de création d’activité.

 

Le désir de créer sa propre activité n’a jamais été fort aujourd’hui et les jeunes n’échappent pas à la règle. Les phénomènes d’ubérisation de l’économie ou d’auto-entreprenariat, couplés à une raréfaction des offres d’emploi innovantes ou intéressantes, expliquent cet état de fait. C’est pourquoi la Mission Locale de l'Agenais, de l'Albret et du Confluent a décidé de se lancer dans l’aventure du Groupement de Créateurs depuis le 1er janvier 2018, en rejoignant l’association nationale du même nom. 

 

L’objectif du Groupement est de faire émerger les projets de création d’entreprise ou d’activité chez les jeunes, grâce à une méthode originale et innovantebasée sur le non–jugement et l’appropriation de leur projet par les bénéficiaires. Deux phases distinctes sont proposées aux personnes ayant une idée de projet : une phase d'émergence et une phase de formation.

 

En 2018, la Mission Locale s’est concentrée sur la phase d’émergence, qui permet aux bénéficiaires de structurer leurs réflexions et de confirmer leurs projets grâce à l’accompagnement d’une chargée de projet. Cette phase, décomposée en 4 étapes, peut durer entre 2 et 6 mois, en fonction de la maturité des projets. En 2018, 175 personnes ont été sensibilisées au Groupement de Créateurs et 60 personnes ont été accompagnées en phase d’émergence (70% de femmes, 17% issus des Quartiers Prioritaires de la Ville).

 

Le succès de la phase d’émergence a amené la Mission Locale à embrayer tout naturellement sur la seconde phase, dite de Formation Diplômante. À partir d’avril 2019, 11 bénéficiaires de la phase d’émergence ont intégré la formation DUCA (Diplôme Universitaire de Création d’Activité), et ce pour une durée de 6 mois. Coordonnée par la Mission Locale et financée par la Région Nouvelle-Aquitaine, la formation a mobilisé les compétences de 3 partenaires : Sud Management, la Chambre des Métiers et la Mission Locale, intervenants sur la formation. L’Université de Paris Est-Créteil a assuré la validation et la certification du diplôme.

 

Le contenu de cette formation vise à acquérir les compétences de bases nécessaires à la création d’une activité et, ainsi, à monter son dossier d’étude de marché et son business plan. Sur les 11 inscrits, 8 ont obtenu leur diplôme, en novembre 2019.

 

 

Le Parrainage

 

C'est un dispositif d'accompagnement par des parrains et marraines visant des jeunes rencontrant des difficultés d'insertion professionnelle. Personnes bénévoles, actives ou retraitées, les parrains et marraines ont une bonne connaissance de l'entreprise ainsi que des qualités reconnues d'écoute et de dialogue.

 

Une conseillère de la Mission Locale est chargée d'animer ce réseau et de mettre en relation les jeunes et les parrains/marraines, orientés par l'équipe des conseillers.

 

Les contrats de parrainage sont de 6 mois et renouvelables.

 

En 2018, 53 jeunes ont bénéficié de ce dispositif. Le réseau compte actuellement 20 bénévoles.

 

 

Le PRF (Programme Régional de Formation)

 

C'est un dispositif de formation piloté et financé par le Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine.

 

Les formations sont gratuites et les jeunes peuvent également être indemnisés en fonction de leur situation personnelle. Les jeunes peuvent présenter leurs candidatures sur ces formations par le biais de la Mission Locale.

 

En 2018, 125 jeunes ont accédé à une formation du PRF.