Plan Départemental d'Inclusion Numérique

Olivier Paillaud, directeur de la Mission Locale de l'Agenais, de l'Albret et du Confluent, a signé la convention de partenariat dans le cadre du Plan Départemental d'Inclusion Numérique. Cette signature a eu lieu dans la matinée du mercredi 2 septembre 2020 à l'amphithéâtre du Campus Numérique 47, sur invitation du Conseil Départemental de Lot-et-Garonne.

 

À l'occasion, les différents intervenants ont rappelé les enjeux des infrastructures numériques et la stratégie départementale d'inclusion numérique. À noter que la thématique de l'inclusion numérique est une des priorités de la Mission Locale. Ainsi, elle engage des "Médiateurs du Numérique" en mission de Service Civique depuis janvier 2017 : les "Médiateurs du Numérique" accompagnent les jeunes à l'ouverture de comptes Internet (Pôle Emploi, Ameli, CAF, Aide au permis ...) ou pour la complétude de dossiers administratifs via le numérique.

 

 

Qu'est-ce que le Plan Départemental d'Inclusion Numérique ?

 

À l’heure où les services sont de plus en plus dématérialisés, de nombreux Français se retrouvent en situation d’"exclusion numérique", soit parce qu’ils n’ont pas d’accès à Internet, soit parce qu’ils ne sont pas à l’aise avec l’outil numérique.

 

Face à ce constat, en concertation avec les principaux acteurs et opérateurs sociaux (CPAM, Caf, Pôle Emploi, Missions Locales, MSA, MSAP, CMS ...), le Conseil Départemental a décidé de bâtir un Plan Départemental d’Inclusion Numérique. Son objectif est double : mobiliser, au sein d’un réseau unique, les initiatives publiques et privées qui essaiment sur le territoire et permettre aux Lot-et-Garonnais les plus vulnérables d’accéder à ces ressources pour se former.

 

La volonté est également de développer tout un environnement numérique dynamique tant pour le citoyen que pour le monde associatif et économique. En effet, ces difficultés sont également vécues par de nombreux professionnels, artisans, chefs d’entreprise, agriculteurs ...

 

L’expérimentation menée sur le territoire pilote de l’Albret constitue la première étape de ce plan. Elle a permis d’identifier les publics cibles, d’organiser la mise en réseau des différents acteurs concernés et d’organiser des ateliers de formation. Après évaluation de cette phase-test, une généralisation sur l’ensemble du territoire est lancée, afin que le numérique ne devienne pas un facteur d’exclusion supplémentaire mais bien au contraire, qu’il joue son rôle de réseau ouvert, inclusif et profitable à tous.

 

 

galerie photo