Les contrats aidés, une bonne idée pour les jeunes

Depuis le début du mois de mai, 5 jeunes suivis par la Mission Locale de l’Agenais, de l’Albret et du Confluent ont signé des contrats aidés dits « Jeunes » (PEC Jeunes, CIE Jeunes). Les entreprises qui les ont embauché ont des profils variés : EHPAD, syndicat intercommunal, restaurants, … Le signal est encourageant car il s’inscrit dans la droite lignée du plan national « Un jeune, une solution », par lequel l’État encourage le recrutement des jeunes via les contrats aidés.

 

Ainsi, les jeunes de moins de 26 ans (moins de 30 ans pour les personnes en situation de handicap) sont éligibles à deux sortes de contrats aidés : le PEC (Parcours Emploi Compétences) Jeunes et le CIE Jeunes. Le PEC Jeunes est réservé au secteur non marchand (associations, collectivités locales…), tandis que le CIE Jeunes se concentre sur le secteur marchand.

 

Des contrats aidés particulièrement intéressants pour les entreprises car ils prévoient la prise en charge par l’État de 65% (PEC) et 47% (CIE) du Smic horaire brut. Depuis peu, les contrats PEC QPV ZRR (employeurs secteur non marchand) signés avec un jeune vivant dans un QPV (Quartiers Prioritaires de la Ville) ou en ZRR (Zone de Revitalisation Rurale) donnent même droit à une aide exceptionnelle, avec 80% de prise en charge par l’Etat.

 

Pour les jeunes, la sensibilisation à l’existence de ces contrats aidés est importante. En effet, leur éligibilité à ces contrats est un argument de plus (et de poids !) à sortir lors d’un entretien d’embauche.

 

 

galerie photo