Coup de coeur Jeune : Sarah

Rédaction : Bonjour Sarah ! 

Sarah : Bonjour !

 

R : Pour débuter, peux-tu te présenter ?

S : Je m’appelle Sarah, j’ai 20 ans et j’habite à Saint-Léon, proche de Nérac. J’ai obtenu un Bac Pro « Cuisine » à la fin de l’année scolaire 2018-2019, que j’ai effectué au lycée professionnel Jacques de Romas, à Nérac. Une fois mon diplôme en poche, j’ai décidé de m’orienter vers le marché du travail.

 

R : Quand as-tu poussé les portes de la Mission Locale pour la première fois ? 

S : Fin août 2019, précisément. Je n’avais pas envie de me laisser aller, de m’installer dans un confort, alors je me suis mis rapidement en tête de rechercher du travail. J’ai fait le point avec mon conseiller, je lui ai expliqué mes motivations, mes freins etc … Il m’a écouté. Puis, d’un commun accord, j’ai commencé à monter mon dossier pour entrer en Garantie Jeunes. J’étais attirée par ce dispositif, persuadée que qu’il me serait d’une aide précieuse pour ma recherche d’emploi. Du coup, j’ai intégré la Garantie Jeunes fin octobre 2019. 

 

R : Que retiens-tu de ton expérience Garantie Jeunes ?

S : J’ai appris plein de choses. Sur l’emploi et le marché du travail, bien sûr, mais aussi sur la vie active. Ainsi, j’ai fortement apprécié l’atelier sur le logement et la nécessité de faire attention à son budget, anticiper les dépenses. Aussi, ma conseillère Garantie Jeunes a toujours été présente à mes côtés. En cas de soucis, de besoin de me confier, elle était constamment à l’écoute, prête à me donner un coup de main. Enfin, la Garantie jeunes a également aiguisé ma motivation et m’a montré que, pour la recherche d’emploi, il fallait garder le contact, relancer les entreprises ciblées.

 

R : Et concernant ta quête d’emploi ? 

S : J’ai trouvé un boulot deux-trois mois après la fin des ateliers collectifs Garantie Jeunes. En fait, malgré l’obtention de mon Bac Pro « Cuisine », je n’avais plus la volonté de continuer dans cette branche. J’ai pris le temps de cibler les métiers qui m’intéressaient. Et j’ai décidé de me tourner vers le service en restauration et la vente. J’ai déposé des CV un peu partout : dans des restaurants, dans des magasins … Puis, juste avant le premier confinement de mars 2020, Subway m’a contacté pour un poste d’employée polyvalente. J’ai foncé. Et ça fait désormais neuf mois que j’y suis, ça se passe très bien.

 

R : Tu as des projets pour le futur ?

S : En ce moment, je profite du temps présent, donc je ne projette pas trop. Je me sens bien dans mon travail, c’est le principal ! Mais peut-être qu’un jour je voudrais en savoir plus sur le métier de la vente. Pourquoi ne pas reprendre une formation ?

  

R : Pour conclure, quelques mots sur la Mission Locale ?

S : La Mission Locale est primordiale car elle aide beaucoup les jeunes en difficulté. Et, surtout, cette aide n’est pas uniquement centrée sur l’emploi ou la formation, elle s’étend à d’autres domaines importants, comme la santé, le logement ou la mobilité. Les jeunes ont besoin de ça !

 

R : Et bien, Sarah, nous te remercions d'avoir répondu à nos questions. À bientôt !

S : Ce fut un plaisir. À bientôt !

 

 

galerie photo