Coup de cœur Jeune : Célia

D'un naturel réservé, Célia a mis dix bonnes minutes avant de se sentir en confiance. Pour, au final, se livrer sans retenue sur son expérience avec la Mission Locale et son projet professionnel.

 

Rédaction : Bonjour Célia 

Célia : Bonjour !

 

R : Pour débuter, peux-tu te présenter ?

C : Je m’appelle Célia. J’ai désormais 26 ans et cela fait presque un an que je ne suis plus accompagnée par la Mission Locale. A la base, je suis originaire de la banlieue lyonnaise mais, dès l’âge de 6 ans, j’ai débarqué à Agen avec ma famille. Du coup, je me sens complètement agenaise !

 

R : Quand as-tu poussé les portes de la Mission Locale pour la première fois ? 

C : En septembre 2015, je m’en souviens très bien. J’ai stoppé les études assez tôt, après la troisième. Et depuis, je galérais, sans véritable but précis. Ainsi, je me suis inscrite à la Mission Locale avec comme objectif de trouver un emploi stable et intéressant. D’entrée, j’ai été conquise par le personnel de la structure : les employés à l’accueil se sont montrés souriants et sympathiques, tout comme ma conseillère. J’ai vite compris, qu’ici, j’allais trouver l’aide dont j’avais besoin. Puis, dès le mois d’octobre 2015, j’ai intégré la Garantie Jeunes, sur conseils de ma conseillère.

 

R : Que retiens-tu de ton expérience en Garantie Jeunes ?

C : J’ai adoré commencer par les ateliers collectifs ! En effet, chaque matin, j’étais contente de revoir les autres jeunes du groupe, de discuter et rigoler avec eux. On partageait nos galères passées ou récentes, mais aussi nos aspirations pour le futur. Ca m’a vraiment motivé. Puis, les différents ateliers m’ont permis de connaître le monde du travail, de déceler ses avantages comme ses inconvénients. Je partais de loin donc, en un minimum de temps, j’ai engrangé les informations et conseils. C’était parfois dur de tout retenir mais je faisais l’effort, je savais que c’était important pour mon avenir. CV, lettres de motivations, entretiens d’embauche, visites d’entreprise … : j’ai tout appris sur le tas et, petit à petit, je me sentais en confiance.

 

R : Qu’as-tu fait après, pendant les 11 mois de recherches individuelles inclus dans la Garantie Jeunes ? 

C : Déjà, je tiens à dire que j’ai été parfaitement soutenue et orientée pour l’ensemble de mes démarches par mes conseillers Garantie Jeunes. J’ai profité de cette période de recherches individuelles pour faire des stages dans le secteur de la restauration. Puis, début 2016, j’ai trouvé un emploi comme serveuse dans un restaurant du centre-ville d’Agen. J’y suis restée 6 mois. Le contrat s’est terminé peu de temps avant ma sortie de la Garantie Jeunes.

 

R : Et ensuite ?

C : Au mois de février 2017, j’ai signé un Emploi d’Avenir avec une entreprise de production agroalimentaire, comme technicienne de maintenance industrielle. Cela m’a permis d’effectuer une formation qualifiante dans ce métier. Je me suis bien adaptée à l’entreprise et la formation m’a conforté dans mon idée : c’est le métier qui m’était prédestiné, dans lequel je me sens le mieux. D’ailleurs, depuis la fin de cet Emploi d’Avenir, je continue d’emprunter cette voie. En effet, j’ai trouvé un emploi dans une autre entreprise de production agroalimentaire, toujours comme technicienne de maintenance industrielle, en CDI.

 

R : Pour conclure, quelques mots sur la Mission Locale ?

C : Grâce à la Mission Locale, j’ai réussi à atteindre tous mes objectifs professionnels. Mon passage à la Mission Locale a été une étape très importante dans mon développement personnel et professionnel. Je ne l’oublierai jamais.

 

R : Et bien, Célia, nous te remercions d'avoir répondu à nos questions. À bientôt !

C : Ce fut un plaisir. À bientôt !

 

 

galerie photo