Contrat d'Engagement Jeune : la savate, quel pied !

Le dispositif Contrat d’Engagement Jeune a succédé au dispositif Garantie Jeunes début mars 2022. Un changement que la Mission Locale de l’Agenais, de l’Albret et du Confluent a dû appréhender. Par contre, ce qui ne change pas, c’est que chaque jeune entrant en Contrat d’Engagement Jeune a le droit à son cours de savate ! Oui, vous savez, la savate boxe française, ce sport de combat « Made in France » qui nécessite l'usage des pieds et des poings. Apparu au XIXème siècle dans la tradition de l'escrime française, dont il reprend le vocabulaire et l'esprit, ce sport vit peu à peu dans l'ombre des plus « bankables » boxe thaï, kick boxing ou boxe anglaise. Pourtant, répertoriée à l'Inventaire du patrimoine culturel immatériel en France depuis 2015, la savate rassemble encore plus de 40 000 licenciés et 710 clubs dans l’ensemble de l’hexagone.
 
 
C'est donc dans une salle du Stadium Municipal d'Agen que Thomas, membre de l'École de Savate d'Agen, accueille ses nouveaux élèves avec un regard bienveillant. Car Thomas n'oublie pas qu’un an auparavant, lui-même était à leur place, en compagnie de ses camarades de la promotion 75 de la Garantie Jeunes. Ce jour-là, il a découvert un sport qui, aujourd'hui, rythme son quotidien. En effet, il a tellement accroché et s'est montré si volontaire qu'il occupe désormais, après une mission de Service Civique au sein du club, un poste d'initiateur en contrat PEC (Parcours Emploi Compétences). « C'est sympa de se retrouver de l'autre côté de la barrière et de pouvoir enseigner la savate aux autres promotions. Cela me permet aussi de ne pas oublier ce que je dois à la Mission Locale car, par son intermédiaire, j'ai découvert une passion qui m'a fait grandir et intégrer le monde du travail », confie-t-il dans un large sourire. 
 
 
Dégageant beaucoup de confiance en soi et bon pédagogue, Thomas prend directement le groupe en main. Après les traditionnels exercices d'échauffement et d'assouplissement, les élèves d'un jour s'adonnent aux travaux d'esquives et de frappes. Tout d'un coup, l'humeur badine du début de cours s'éclipse au profit de regards plus sérieux et concentrés. Thomas, toujours disponible, dispense de précieux conseils, appliqués à la lettre. Uppercuts, crochets, frappes avec les pieds : toutes les bases de l'Assaut (forme de rencontre à la « touche » où toute puissance des coups est exclue) sont mises en pratique. Le cours se déroule sans encombre, entrecoupé par des sourires et des discussions passionnées. Thomas ponctue la séance en rappelant les règles et les valeurs de respect inhérentes à la savate. « Une super expérience qui renforce notre esprit de groupe », lâchent, en cœur, les jeunes participants à la fin du cours. Expérience validée !
 
 
 

galerie photo